le magazine | pourquoi nous ne fonctionnons qu’en précommande?

Ok, vous avez été nombreux à nous demander pourquoi nous fonctionnons qu’en précommande et si nous avions prévu de stocker nos futures collections. Alors on va essayer de vous répondre le plus clairement possible… c’est parti !

Ok, vous avez été nombreux à nous demander pourquoi nous fonctionnons qu’en précommande et si nous avions prévu de stocker nos futures collections. Alors on va essayer de vous répondre le plus clairement possible… c’est parti !

Au cours des dernières décennies, qu’on se le dise, la mode n’est pas allée dans le bon sens et ceci à plusieurs niveaux. Et sur un point en particulier, on peut même dire que c’est devenu du grand n’importe quoi…vous avez deviné ? On parle de la gestion des invendus.

Ok, vous en avez déjà entendu parler, surtout en ce moment, alors on ne va peut-être pas en remettre une centième couche, donc ne fermez pas tout de suite la page 😁.
On pense juste que le modèle des marques de mode doit changer, va changer et on veut en être… pas vous ? Si ? Alors on récapitule et compte sur vous pour en parler autour de vous.

#savoir-faire

1- Les Soldes (nom masculin. Vente de marchandises à prix réduit à certaines époques de l’année)

Alors oui, on aime tous les soldes, c’est le moment de l’année où l’on pense faire de bonnes affaires, les prix sont cassés, on peut se rhabiller pour l’hiver (voire pour l’été) ça fait tourner l’économie et tout le monde est content. Enfin du moins, ça c’était ce que l’on pensait en 1830 (oui cette pratique a presque 200 ans et il faut peut-être la remettre en question), quand un certain Simon Mannoury, fondateur du grand magasin parisien le « Petit Saint-Thomas », invente les soldes.

Sauf que voilà, au fil des années, les magasins ont dû s’adapté à la concurrence grandissante, aux évolutions de modes de consommation, à l’inflation des prix sur toute la chaîne de valeur… et pour cela une méthode : inclure dans les prix de ventes non soldés toute l’année, une marge liée aux futurs prix de vente avec soldes. Ce qui a eu pour conséquence de faire artificiellement augmenter les prix,, pour que les magasins s’y retrouvent en termes de marge, pendant la période des soldes.

Très clairement chez esther bancel, on dit NON et on dira toujours NON à cette pratique des soldes, toujours plus folle dans la course aux rabais. Comment on fait ? On n’a pas de stock à écouler. Conséquence ? Nos prix sont justes toute l’année. C’est simple non ?

Décomposition de nos prix : l’achat des matières en fonction de la spécialité du pays, l’achat de la mercerie (boutons, fermetures éclairs…), la création des patrons de couture, la confection en France chez des tailleurs traditionnels dans des conditions exemplaires de travail et rémunération, le transport, la préparation de vos commandes avec le packaging et les petits cadeaux, le salaire de notre équipe qui est à vos soins et pour finir la marge qui nous permet de réinvestir dans l’entreprise et notamment dans les prochaines collections.

2. Les déchets des invendus

Bon ici on rentre dans ce qui nous horripile le plus… le fait de jeter ou brûler ses invendus 😡. Nous n’irons pas plus loin sur ce point-là, car nous pensons qu’il parle de lui-même. Mais pensez-y, un stock invendu même après ventes-privées, soldes et autres moyens pour brader, c’est un stock qui a toutes les chances de finir jeté ou brûlé… Pas la peine de vous dire que pour nous, ce serait imaginable.

Voilà donc les 2 raisons principales pour lesquelles nous refusons pour l’instant de stocker nos collections.


Aujourd’hui, nous sommes capables de produire n’importe quelle pièce de nos collections en moins de 30 jours. Et quand l’on connait le processus de fabrication d’un vêtement, croyez-nous, ce n’est pas une mince à faire.

Alors oui, nous aurions pu stocker pour s’éviter tout un tas de problèmes et s’assoir sur nos principes et nos valeurs mais à la place, nous avons décidé de nous retrousser les manches et trouver des solutions. Une façon pour nous d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement dans lequel nous créons la marque et sur l’expérience que vous vivez avec nous.

On vous épargnera les détails, mais nous sommes passés par un long processus afin d’optimiser chaque étape de la production, pour qu’elle soit la plus efficace possible.

Concernant le délai d’attente entre votre commande et la réception de vos produits, pour ceux qui ont déjà commandés, vous le savez, nous prenons soin de vous aux petits oignons: emails très réguliers pour vous prévenir de l’avancée, petits cadeaux, appels téléphoniques s’il le faut… et finalement pour des pièces de cette qualité-là, vous nous le dites à chaque fois : « ok l’attente en valait le coup ».💙.

Pour répondre maintenant à la 2e partie de votre interrogation : est-ce que nous ne stockerons jamais rien ? A priori non, maintenant il ne faut jamais dire « fontaine je ne boirai pas de ton eau ». Donc si un jour nous le faisons, cela respectera forcément ces 2 règles :

  • Les quantités stockées seront très petites
  • Nous aurons la certitude que ces stocks seront vendus et les produits utilisés par nos élégants et anticonformistes clients 🙂

Mais on doit bien vous avouer qu’à terme, notre idéal de production, serait totalement automatisé et géré en flux tendu à la demande (une commande = une pièce produite) grâce à la maitrise des données et de la technologie… mais avant d’en arriver là, nous devrons travailler sur des outils technologiques puissants permettant la gestion prédictive des commandes.

Comme esther bancel est pour nous un projet long-terme (on vous l’a dit, on est parti pour minimum 44 ans), nous avons commencé à penser et préparer notre système de production à ces évolutions.

En attendant ce futur qui nous fait rêver, nous allons donc continuer avec ce système de précommande, qui au final, semble vous convenir aussi, étant donné vos retours satisfaction. .

Alors oui nous pourrions grossir beaucoup plus vite et faire plus de ventes si nous avions du stock. Mais ce n’est pas grave. De toute façon, construire une belle marque ça prend du temps. Nous souhaitons grandir à notre rythme, en respectant nos valeurs et l’une d’entre-elles, est de vous proposer nos pièces tailleurs haut de gammes, fabriquées en France, dans des matières exceptionnelles, à leurs justes prix, tout en respectant notre environnement.

Et bien sûr, on vous tiendra informé des avancés sur tous les projets. Pour finir, si vous avez de grandes idées qui vont dans ce sens-là, partagez-les avec nous en nous écrivant. C’est en collaborant que l’on avance !

continuons à échanger… inscrivez-vous à notre newsletter


#fuckNormes

#savoirfaire

#neotailoring

made in France 🇫🇷| free shipping & return worldwide | +33(0) 186 860 331