esther bancel

elegance is the new punk_

the magazine – l’e-shop bientôt live!

Bon, on n’est pas là pour écrire des romans, mais pour fabriquer des vêtements bien underground, on le sait. Mais n’empêche que l’annonce que l’on va vous faire mérite quelques explications…
Et comme le suspens n’est pas notre truc, on vous le dit tout net, dans 11 jours, on balance live l’e-shop ! Boom ! Mais comme on n’aime pas trop les trucs normés, on va le faire un peu différemment que les autres, à notre façon quoi. Et c’est là qu’on explique tout !

Bon, on n’est pas là pour écrire des romans, mais pour fabriquer des vêtements bien underground, on le sait. Mais n’empêche que l’annonce que l’on va vous faire mérite quelques explications…
Et comme le suspens n’est pas notre truc, on vous le dit tout net, dans 11 jours, on balance live l’e-shop ! Boom ! Mais comme on n’aime pas trop les trucs normés, on va le faire un peu différemment que les autres, à notre façon quoi. Et c’est là qu’on explique tout !

Vous trouvez que tout le monde porte les mêmes pièces ? Vous voyez double, triple, quadruple… quand vous marchez dans les rues de Paris ou New York ?
Bah nous c’est pareil.

Étape 1: on règle ce problème

Aucune chance de retrouver la même pièce plus de 30 jours sur l’e-shop. Chaque pièce sera limitée en temps et en nombre : premier arrivé, premier servi. Et chaque mois, sur le e-shop, on vous proposera une nouvelle pièce (ou 2 ou 3) sans possibilité d’acheter celle du mois d’avant. Très peu de chances alors que vous voyez votre pièce sur les épaules du couple de bobos du 3e étage

Ensuite, vous n’avez pas envie de porter une pièce qui a été fabriquée par je ne sais qui, je ne sais où, par quelqu’un qui n’avait finalement pas vraiment envie de la faire ? Tant mieux, nous non plus. C’est sûrement une des choses que l’on déteste le plus au monde.

soyez prévenu dès que nous lançons l’e-shop…


Étape 2 : problème réglé aussi.

Toutes les pièces du e-shop sont fabriquées en France, par des ateliers français. Et vous savez quoi ? On peut vous dire le prénom de chaque personne qui est intervenue dans la fabrication de la pièce, leurs histoires et on peut vous garantir qu’elles y ont pris plaisir, qu’elles font ça par choix et passion et que la pièce que vous porterez aura un peu de leurs histoires (et elles sont parfois ouf !).

 

On parle d’histoire ? Ça tombe bien, on design chacune de nos pièces en s’inspirant d’histoires de l’underground parisien, londonien, des contre-cultures… bref un truc cool à raconter en soirée, aux gens qui ne pourront plus jamais acheter la même pièce que vous ;).

Voilà pour l’étape 3.

L’étape 4… ? On vous l’épargne et on ne vous rappellera pas que nos pièces sont genderless. Un petit tour ici, si jamais vous avez oubliez pourquoi le genre et nous, on n’est pas copains.

Ah oui, dernière chose, toutes les pièces seront en précommande. La raison est simple, les stocks qui restent sur les bras et que l’on doit jeter ou brûler, pas trop pour nous… Donc généralement une pièce peut mettre entre 2 et 6 semaines à arriver jusqu’à vous, en fonction de sa complexité da fabrication. Mais le plaisir n’en sera que meilleur et en plus on vous tiendra informé au jour le jour s’il le faut.

Du coup, maintenant que vous êtes un peu plus au parfum, on vous donne RDV le 17 Mars pour le lancement de la première pièce sur l’e-shop. On a préparé un t-shirt sauce esther bancel mode punk années 70 avec messages revendicatifs.

suivez le lancement de l’e-shop…

rejoignez-nous…